Étonnant Turkménistan ! 

Quittant à regrets notre famille d’adoption : Hossein, Fatollah, Babayi et leurs amis Reza, sa femme et Mehdi, nous disons au revoir à l’an. Ces quelques jours partagés ensemble sont un excellent souvenir. Nos dernières images d’Iran sont celles en leur compagnie. Enfin dernières, nous y repassons dans un mois et demi. Bien contents d’ailleurs. On espère vous avoir ouverts les yeux et l’esprit sur un pays méconnu aux apparences fermées !

_DSF2809

_DSF2814

La frontière entre l’Iran et le Turkménistan est une chaîne de montagnes.

_DSF2826

Et surtout un enchaînement de démarches administratives longues et fastidieuses. Trois heures de paperasses. Je gère les filles en lisant des histoires et en jouant à des mimes et autres jeux les distrayant pour passer le temps. Baptiste passe d’un bureau à un autre, d’un bâtiment à un autre, d’un contrôle à un autre. Je sens que son sourire diminue. Il devient légèrement forcé. Surtout quand un militaire contrôle pour la énième fois son passeport.

C’est la première fois que notre parcours à travers le pays est tracé sur une carte qui nous est remise en mains propres. Le Turkménistan est surnommé la Corée du nord de l’Asie centrale. Je vous laisse imaginer. Ici on ne rigole pas trop. Après les sourires et les chaleureuses salutations permanentes des iraniens… c’est sans transition !

_DSF3012

A la sortie des bureaux de contrôle, mon voile est tombé. Un coup de vent. Je ne l’ai pas remis. Plus besoin. Quelle liberté ! Sentir à nouveau le vent filer dans mes cheveux est un bonheur sans nom. Je me sens plus moi-même. Plus vraie.

Achgabat est 30 bornes pus loin. La capitale se dessine au loin pendant notre descente de la frontière. Du blanc, de la hauteur. Eh bien de près ça se tient. Tout est blanc. Immaculé. Tout est haut. Démesuré. Achgabat ne ressemble à aucun autre lieu déjà vu par nos yeux voyageurs.

_DSF2846 _DSF2847

_DSF2849 _DSF2864

Comme un palais présidentiel géant, tout est blanc et doré. Des policiers sont postés à chaque carrefour. Tout est très propre. Des femmes masqués par un foulard sur la tête et un autre sur la bouche (pour se protéger de la poussière et des pots d’échappements de la circulation) balaient et nettoient la moindre poussière, herbe ou feuille.

_DSF2871 _DSF2868 _DSF2879

_DSF2886 _DSF2891

Tout est calme. Peu de circulation, peu de piétons, peu de vie. Comme dans une ville futuriste en somme. Toutes ces constructions semblent sorties de terre d’un seul coup. Toutes semblables dans un style asiatique rectiligne. Un tour de la ville en camion s’impose. Tout nous étonne. On est éblouis par tant de manque de repères. C’est le grand écart avec l’Iran, qui d’un coup nous apparaît bien archaïque. Enfin d’un autre temps peut être mais certainement plus vivant. Pas de terrasses de café, pas d’étalages. Tout est bien rangé. C’est trop.

_DSF2882 _DSF2885

La population s’apparente à des petits pions, tous semblables. Les écoliers ont tous un petit bonnet vissé sur la tête. Un peu comme une kippa. Les garçons sont vêtus d’un pantalon noir, d’une chemise blanche et d’une cravate noire. Une sacoche à la main, on dirait des adultes avant l’âge. Les filles portent de longues tuniques vert vif. très belles. De longues nattes tressées dans le dos, elles sont magnifiques. Très typés asiatiques, les enfants ont les traits fins. Les femmes s’habillent de ces mêmes tuniques avec des couleurs variées mais toujours vives. Des broderies recouvrent le haut de leurs tenues. Certaines, mais pas toutes, portent un foulard sur la tête. La nuque dégagée, c’est très différent du voile musulman. Et les motifs fleuris sont de rigueur. Elles sont très élégantes.. sauf quand elles sourient et qu’une rangée de dents dorées apparait !

_MG_5553 _MG_5583 _MG_5585

Les Turkmènes sont timides ou distants. Ou les deux. On passe inaperçu alors qu’on a pourtant l’impression à nouveau d’être les seuls touristes du pays. Cependant comme les panneaux de circulation sont inexistants, on doit régulièrement demander notre chemin ou confirmer notre direction. Et finalement ils sont plutôt courtois. Souvent, ils nous proposent de les suivre, ce qui est super agréable. C’est le premier pays sans GPS et on s’y était bien habitué ! Peu bavards mais gentils. Les « Welcome to my country » iraniens sont lointains. C’est reposant dans un sens. Un peu de tranquillité ne fait pas de mal. Comme ils ne parlent pas anglais on a repris les mimes.

Sortis de la pimpante capitale, on découvre l’envers du décor. Plus de rues propres et brillantes. Plus de blanc étincelant et de dorures. Une grande misère. Des routes en travaux qui rendent le défilé des kms au compteur très lent. Des tronçons de bitume alternent avec des chemins de terre et de caillasse. Le camion fait des bonds sur ces chemins tortueux. Depuis Paris nous n’avons eu que des belles routes lisses et praticables. Nous mesurons notre chance (en décalé) en zigzagant parmi ces routes fatigantes, poussiéreuses et au ralenti. Les casseroles sautent, les conserves roulent et les livres tombent.

_DSF2983 _DSF2990 _DSF2981 _DSF2996 _DSF2994_DSF2999

Sur la route des policiers contrôlent les automobilistes quasiment tous les kilomètres ! J’exagère à peine. Nous n’y manquons pas mais pas de manière abusive. Nous appréhendions un peu la recherche des bivouacs. On a lu diverses infos dont certaines soulignent l’importance de se faire enregistrer chaque nuit auprès d’hôtels. Comme on a aussi lu qu’avec un visa de transit et moins de trois nuits dans une même ville l’enregistrement auprès de l’OVIR n’avait rien d’obligatoire… on a surtout retenu cette info ! Et puis finalement, on trouve où dormir facilement. Une station essence, en plein désert au milieu de rien ou au contraire en pleine rue. Mais ici on demande toujours. La police et les militaires sont tellement présents qu’on ne tient pas à être délogés en pleine nuit.

Jeanne progresse beaucoup au cours de nos séances d’école. C’est un moment privilégié avec elle que j’aime particulièrement. Avoir une seule élève est un luxe non négligeable… je profite ! Jeanne allonge ses temps de concentration et apprend à écrire et à faire du graphisme en roulant ! Nous apprenons à compter, distinguer et jouer avec les syllabes. Nous complétons des petits mots croisés. Nous fabriquons un abécédaire sur le voyage. Nous continuons de compter tout ce que nous pouvons compter. Louise, en admiration devant sa soeur quand elle travaille, apprend aussi beaucoup. Des ronds, des traits et un goût particulier pour le coloriage. Elle est très appliquée. Louise aime découper, coller, peindre. Toutes deux passent de longs moments à bouquiner. En roulant, à l’arrêt, en s’endormant.

_DSF3001 _DSF2821 _DSF2840 _DSF2843

Nous continuons de découvrir comment poussent des végétaux pourtant bien connus. Après les pistaches et les noix découvertes dans leur coquille grâce à la cueillette de locaux, nous avons pu montrer aux filles des cultures de coton. Jeanne était toute étonnée de toucher ces boules de coton sur une petite branche.

_DSF2960 _DSF2961

Et pour nos cours de sciences et vie de la terre, nous regardons le paysage.

Tiens un chameau ! Ah non un dromadaire ! Jeanne, combien de syllabes dans chameau ? 2. Alors 2 bosses. Donc c’est un troupeau de dromadaires ! Non mais les filles regardez !

Bon pour une fois, moi l’anti Brigitte Bardot qui déteste les animaux, et bien un troupeau de chameaux en liberté qui passe le long de la route ça me fait quelque chose. Je contemple ce spectacle exotique et sauvage. Plus longtemps que Jeanne qui a remis la tête dans son coloriage, son livre, son ipad. Louise regarde, étonnée de mon enthousiasme peut être ?

_DSF2907 _DSF2953

5 jours étaient notés noir sur blanc sur notre visa de transit. Pas un de plus. Le cinquième au matin nous passions la frontière. L’Ouzbékistan et son visa avec dates précises nous attendent. A la lecture du guide, on sent que les auteurs ont bien du mal à vendre les attraits touristiques du Turkménistan. Et on les comprend. Merv, cité antique près de Mary fut notre seule véritable visite.

_MG_5520 _MG_5521 _MG_5524 _MG_5525 _MG_5528 _MG_5560 _MG_5566 _MG_5569

Le pays n’est vraiment pas ouvert au tourisme. Aucune structure n’existe pour accueillir l’étranger.  La population semble évoluer dans une bulle qui se soucie peu du reste du monde. Le reste du monde se soucie t’il vraiment du sort du Turkménistan en même temps ? Ces quelques jours nous ont donc permis un premier pied dans les pays en -stan mais ne laisseront pas de souvenir impérissable. Le Turkménistan est un drôle de pays. Drôle au sens étrange. Peu à l’aise, on se sentait un peu prisonniers. Une route unique pour rejoindre l’Ouzbékistan. Et pas d’alternative possible. Et puis le Turkménistan est un grand désert. Ces paysages austères n’ont pas aidé à rendre notre virée chaleureuse ! La folie d’Achgabat nous aura quand même bluffée pour le coup et nous laissera l’image d’un Turkménistan hors du temps et quelque part du reste du monde.

L’avantage de ce voyage est que tout change vite. Les visages, les paysages, les impressions, les envies. En Ouzbékistan depuis 3 jours, on se régale à nouveau. Très vite , nous vous racontons tout en images et en récits.

Les filles continuent de nous amuser avec leurs dialogues et idées très arrêtées. Leurs caractères bien trempés continuent de nous épuiser certains jours. Leurs sourires et leurs insouciances d’enfants sont un excellent moteur.

Louise joue à la petite soeur « Mais c’est pas facile pour moi, Jeanne. Je suis trop petite moi. »

Jeanne joue à la grande soeur et fait souvent les présentations :  « C’est ma petite soeur, elle s’appelle Louise, elle a bientôt 3 ans (mouais en février seulement) et après le voyage elle va aller à l’école. »

Merci pour les très nombreux commentaires sur le blog. On est tous contents de vous lire.

On vous embrasse,

Ju au clavier, Ba à la lessive, Ja au dessin, Lou à la sieste.

34 COMMENTS
  1. Toujours un plaisir de vous lire et d’avoir des nouvelles de vous 4!
    Je remarque que les filles ont le plus grand terrain de jeu qu’on puisse avoir.
    Est-ce toujours Baptiste qui tient le volant ? Est-ce qu’il arrive que les filles re demandent plus de kilomètres avalés ? J’ai bien envie d’être à bord avec vous.
    Je vous embrasse

    Tim

    Tim 6 années ago Reply
    • Une petite place pour TIMOUCHE, Une petite place pour Timchou…

      tiste 6 années ago Reply
  2. very nice Pictures

    Name*mehdi rezaei 6 années ago Reply
    • Thanks Mehdi. We see you soon when we pass on the caspian sea ?

      tiste 6 années ago Reply
  3. Je garde l’image du voile à la frontière qui est tombé,
    De ce pays totalement ignoré (vous êtes surs que c’étaient pas des legos blancs géants) ,
    De Jeanne & de Louise qui ont voyagé à leurs jeunes âges beaucoupl plus que le commun des mortels,
    De Mon gendre n• 1 qui fait la lessive pendant que sa femme joue au scribe…
    J’attends les futures aventures de Jubajalou au pays des ouzbeks,
    Je vous embrasse en Stan.
    Breves de Maé qui aimerait tant vous rejoindre d’un battement d’elles !

    Mae 6 années ago Reply
  4. Bon bah je ne mets pas le Turkménistan dans ma wish-list de voyages, en revanche je ferai bien un combo Turquie-Iran… un jour!
    Continuez à profiter à fond!
    Bises!

    Camille 6 années ago Reply
    • Oui vive la Turquie et l’Iran. Bien contents d’y repasser sur le retour.

      tiste 6 années ago Reply
  5. On comprend bien ce que vous aimez dans les pays traversés . Vous me semblez sensibles à la population . Il semble que vous ayez toujours beau temps : c’est le cas dans le nord de la France ,par contre le sud subit des inondations .
    Les filles semblent bien appliquées .
    Amitiés .
    Claudette

    JP & Cl 6 années ago Reply
    • Merci fidèles lecteurs. Bises

      tiste 6 années ago Reply
  6. Vous nous faites rêver avec vos pays traversés…nous voyageons avec vous et avons toujours hâte de vous lire ! Biz de nous 6 à vous 4 !
    Maïçou

    Name*DONNARUMMA 6 années ago Reply
    • Merci de nous suivre les cousins, ça fait plaisir. On espère que toute la famille va bien. Bises.

      tiste 6 années ago Reply
  7. je suis votre périple avec toujours autant de curiosité et d’envie!!! Du coup, j ai contaminé Lucie et Lison: elles ont trop de chance Jeanne et Louise (de dormir dans un camping car, de faire des petits-dej-pique-nique, de ne pas aller à l’école, d avoir une bande numérique…) bref, on vous suit en famille!

    christine 6 années ago Reply
    • Super des petites lectrices en plus ! bisous à tes 3 L !!

      tiste 6 années ago Reply
  8. Trop chou ces nouvelles , je reviens de travaux forcés dans votre ancien appartement , écoper 40 cm d’eau suite un orage extrême ! Cela vous rappellera des souvenirs les coco !
    Anecdotique par rapport à toutes vos aventures , je casserai bien mon compte épargne temps pour vous rejoindre. Encore, encore des anecdotes des filles, de vous, des rencontres . Bises
    TyDom

    TyDom 6 années ago Reply
    • Merci papou. Mais viens donc nous rejoindre !! Imagine la tête des filles…

      tiste 6 années ago Reply
  9. Hello,
    Le week, prochain, c’est le festival des globe-trotteurs.
    Le titre accrocheur est : « l’envie de vivre ce que d’autres ne vivent pas. »
    Et les organisateurs de dire :  » Nous sommes un élément déclencheur pour pousser les individus à franchir le pas vers l’inconnu afin que leur réflexion intérieure puisse un jour se concrétiser. L’année suivante, ils reviennent plus ouverts et plus tolérants avec le monde qui les entoure. Ils savent où se cachent les éléments essentiels de la vie ».
    Avec vous, pas besoin d’aller à Massy !
    Biz de Maé aux étonnants voyageurs aventuriers du bout du monde qui nous font rêver et nous évader.

    Maé 6 années ago Reply
    • L’envie de vivre tout simplement. Se sentir vivants et dans le vrai. C’est ça notre moteur de voyage. Plein de bisous maman. Merci pour tes mots doux.

      tiste 6 années ago Reply
  10. Y’a pas à dire, t’es plus jolie sans le voile!! 😉
    Bises

    Name*Coffinières 6 années ago Reply
    • Merci Caroline, je vais devoir le remettre une semaine pour repasser en Iran…!

      tiste 6 années ago Reply
  11. Sont trop choux les filles !! Quelle chance de profiter d’elles chaque jour ! et quels paysages !! Et puis une remarque matérialiste: trop beau votre tapis!! gros bisous

    Aurélie 6 années ago Reply
    • C’est vrai que notre plu grande chance est de les voir grandir au jour le jour! Comment va t’on faire après..? bises les bretons, vivement notre prochain séjour à Camaret et notre pause habituelle à Rennes !

      tiste 6 années ago Reply
  12. Bonjour Julie!

    Je suis votre blog avec grand plaisir et pleine d’admiration. De l’émotion également car je mesure ce que ce doit être de vivre une telle aventure avec vos filles. Je trouve ça formidable!
    Belle route à vous et au plaisir de vous lire!
    Anne-Sophie du Togo!

    Anne-So Togo 6 années ago Reply
    • Ravie de te compter parmi les lectrices. C’est top. bisous à ta petite famille.

      tiste 6 années ago Reply
  13. Allo la Lune, ici la Terre!!!
    Pas d’inquiétude, on est là, depuis le début, fidèles au poste de vos aventures !Même si on se fait discret… Les yeux, le cœur (et la bouche) grands ouverts, nous voyageons avec vous…Et que le monde est beau ! Merci pour ces cartes postales grandeur nature que vous nous faites partager, qui nous émerveillent et apportent une note d’optimisme dans nos petites vies frileuses: toutes ces rencontres, ces partages spontanés, cette fraternité universelle, que le monde est bon !!! Voilà qui (me) rassure. Partout un regard, une main tendue… (Frédéric Lopez ne nous aurait pas menti ??? :-))
    Que dire de nos (petites?) vies après tout ça? Tout va bien, repris le Vélo, Boulot, Dodo… (mais en beaucoup plus beau pour le boulot 😉 !!!) On vous attend, on vous espère, on pense à vous tout en regardant les filles grandir post après post.Et je suis très émue de voir pousser cette petite Loulou qui sera bientôt ma petite élève… Elle a déjà sa place dans la classe, et on parle d’elle déjà. Marla et Aya seront ravies d’avoir un nouvelle copine, c’est sûr! Plein de bisous et de bonnes onde., Patoche, THE maîtresse de Louise!!!!

    Name*Patoche 6 années ago Reply
    • « Ma maîtresse c’est Patricia ! » Loulou est prête..et impatiente ! Merci pour ton mot. bisous aux collègues.

      tiste 6 années ago Reply
  14. Toujours aussi époustouflée par votre aventure. Les photos et les textes sont comme d’habitude un plaisir . Agathe et Margaux regardent régulièrement le blog et elles sont amusées de voir leurs copines dans leur vie si différente de la leur.
    On vous envoie des gros bisous et à très vite

    Nathalie 6 années ago Reply
    • Contents de te lire, tout va bien de votre côté? des bisous, on essaie de s’attraper sur skype ou face time?

      tiste 6 années ago Reply
  15. Bonjour tout le monde j’espère qu il fait chaud et j’ espérer qu’il ne pleut pas .je regarde vos photos et je trouve ça beau. Je vous envoie des très gros bisous .:-)

    • Coucou ma petit Agathe.
      Merci pour ton petit mot. On a moins chaud mais pas encore trop froid. J’ai ressorti mon jean’s hier pour la première fois !
      J’espère que tout se passe bien en CE1. Je te fais des gros bisous. ta marraine.

      tiste 6 années ago Reply
  16. Bravo!Beau voyage

    Beau voyage. Bravo! 6 années ago Reply
  17. Coucou, et beh même un pays bizarre vous arrivez a le rendre presque attrayant
    On a hâté d avoir la suite de vos aventures !

    julien 6 années ago Reply
    • La suite vient d’être mise en ligne! Bisous à toi, la femme du chef et la fille du chef !

      tiste 6 années ago Reply
  18. Très chouette de lire vos aventures et de découvrir tous ces pays avec de belles photos… Les filles ont bien de la chance de vivre un tel voyage ! Profitez ! Gros bisous à vous 4
    Hindou

    Hind 6 années ago Reply
    • Merci Hindou. bisous à la petite famille.

      tiste 6 années ago Reply

Laisser un commentaire